Je blogue donc je suis

258d35585bda11e287f422000a1f9afa_7J’ai compté, je blogue depuis 10 ans. Je suis passée par plein de plateformes, plein d’idées et de contenus différents. J’ai eu ma période skyblog, le passage obligé entre les mauvaises notes et l’acné. Et puis j’ai rencontré le bonheur, j’ai donc cessé d’écrire parce que je trouvais plus les mots, le bonheur se vit plus qu’il ne s’écrit. J’ai préféré déconner en dessins, pour faire marrer mes copains d’IUT et gribouiller 2.0, comme je le faisais avant sur les marges de mes cahiers. J’ai trouvé du boulot et la vie m’a emportée, délaissant peu à peu mon petit coin d’internet.

Pourtant j’y tiens à ce tas de code HTML. Je ne me verrais plus sans. Je sais que je passe depuis maintenant des années pour la nombriliste de service, celle qui met en scène sa vie sur son blog, et j’ai vu mes proches prendre peu à peu l’habitude de venir checker ici plutôt que de prendre de mes nouvelles. Mais rien n’y fait, non, malgré tout ça, je n’abandonnerai pas ce petit jardin internautique, ma petite fenêtre sur le monde.

Comme vous l’avez vu, je n’ai plus envie de ne faire que dessiner. J’ai envie d’écrire, de prendre des photos, de visiter, de goûter. J’ai envie de raconter ma vie mais d’une façon encore différente. J’ai testé le journal intime web d’ado au fond du gouffre, le blog BD, et il est temps pour moi de passer à autre chose. Il grandit avec moi ce blog. Et ça ne m’empêchera pas de continuer à dessiner ici, mais je ne veux juste pas me sentir obligée. Après tout c’est mon chapeau péruvien et c’est moi qui le mène où bon me semble.

Vous avez bien dû vous rendre compte que je n’y arrivais plus trop. Pourtant c’est pas l’envie qui m’en manquait. J’ai longuement hésité à publier ce post mais je suis décidée, et j’ai l’impression que pour pouvoir continuer et commencer quelque chose de nouveau, il faut que je sois sincère et que je vous dise ce que j’ai sur le cœur. Pour repartir légère et comprise.

Il y a quelque temps, j’ai surpris une conversation sur Twitter où un groupe de filles s’en prenait à Chapeau Péruvien et se demandait ce que faisait « la police des blogs » pour laisser publier des dessins aussi « couille », des photos de mon mariage avec un « vieux weirdos », un guide sur Barcelone inutile et déjà vu, des articles aussi puérils qu’une rédaction de CM2, en bref, de laisser vivre le blog d’une fille dont « la vie a l’air tellement pourrie ».
À partir de ce moment là, je n’ai plus été capable d’écrire ou de dessiner une ligne. Je sais, c’est nul. Il ne fallait pas que je m’arrête à ça. C’était les laisser gagner, ces connasses. Mais des mots aussi méchants, gratuits, venus de personnes suivies par des milliers de gens, ça m’a retourné la tête. Surtout que j’étais dans une période très spéciale de ma vie, un peu fébrile, un peu fragile, les armes à terre. En train de faire mon nid.

Quelques semaines après, quelque chose de bien plus important et douloureux que ces pauvres tweets idiots est venu mettre mon cœur en morceaux.
Ce Noël 2012 m’a semblé le plus triste du monde. Plus triste que tous les autres, même ceux qui étaient un peu moins drôles, même ceux, désenchantés, qui ne seraient plus jamais comme avant parce qu’il manquait quelqu’un.

Car cette année aussi il manquait quelqu’un.

Quelqu’un qu’on m’a arraché, par « aspiration », 3 jours avant Noël.
C’était un quelqu’un qui avait tout juste commencé à exister. Un tout petit quelqu’un de quelques millimètres qui prenait déjà toute la place. Un quelqu’un très attendu qui s’était donné pour mission de pomper tout l’amour de mon cœur et qui avait déjà bien réussi. Quelqu’un qui s’était fait une place belle dans mon agenda jusqu’en juillet et pour le reste de ma vie, ensuite. Quelqu’un qui s’est arrêté dans sa course, qui s’est éteint, que j’ai “perdu“. Quelqu’un dont le bref passage dans notre vie nous a laissés tellement vides et tellement tristes.

J’ai entendu à peu près tout. Que c’était rien, que c’était ordinaire, terriblement banal, bon signe, partie remise. Qu’il y avait bien plus grave. Que c’était la vie. Que la nature fait bien les choses.
Mais pour l’instant, moi, la nature, j’ai plutôt envie de lui dire d’aller se faire foutre. Parce que c’est peut-être ordinaire mais moi j’ai la tête et le cœur à l’envers, et absolument rien ne peut me consoler.

couleursAlors pour m’en remettre, j’ai envie de mettre de la couleur partout. Et je vais avoir besoin de vous. J’ai envie d’épingler un tas de belles choses sur Pinterest, de prendre tous les kilos que je devais prendre, tant pis, en mordant dans des cupcakes honteusement sucrés, d’acheter des fleurs tous les trois jours, de faire du vélo pour sentir le vent dans mes mollets (très beau film, soit dit en passant), de repeindre ma cuisine en rose et de vous écrire, qu’on parle ensemble de desserts, de cinéma, de little box, de soleil, de projets, de fringues, qu’on fasse des listes inutiles, des guirlandes en papier, des cœurs avec les doigts, qu’on jette des confettis dans la rue et qu’on parle de tout, mais uniquement de tout ce qu’on aime. J’en ai marre marre marre du mépris ambiant, marre de cette société où il faut avoir un avis sur tout, où il faut tout juger et tout détester pour avoir l’air fréquentable. Je veux faire de chaque jour une fête, avec vous, parce que je suis presque sûre qu’ensemble on trouvera la recette de la colle à cœur brisé.

Vous en êtes ?

Publicités

62 réflexions sur “Je blogue donc je suis

  1. Moi je l’aime bien ton blog, n’en déplaise à celles qui font semblant d’aimer les trucs plus intellos, rien ne les oblige à venir ici. Bon courage pour la suite, 2013 sera meilleure j’en suis sûre <3 <3

  2. J’en suis. Des pensées pour la vie que tu allais construire avec cette mini version de toi et de ton mari. Continue comme tu le dis dans ce texte, plein de couleurs, des choses légères, des choses heureuses. Je te lirai à chaque que fois que tu diras quelque chose sur ce blog

  3. Pour être passée par là, et en avoir bavé des ronds de chapeau (péruvien ?) avant d’avoir mon Bouchond’AmourQu’ilEstVraimentTropChou, je sais à quel point cet échec (car c’en est un, n’en déplaise aux bien-pensants) est douloureux. Mais il faut se relever, continuer d’avancer et d’espérer.

    C’est ce que j’ai fait, partant du principe que ce n’est pas en me roulant par terre en beuglant mon désespoir que ça allait faire avancer le schmilblick. Au mieux faire rire quelques uns, au pire leur inspirer de la pitié. Et pourtant Dieu sait que cet échec a foutu le bronx dans mon corps, j’ai du passer plusieurs fois sur le billard pour enfin avoir mon bébé dans les bras.

    Ta façon de raconter cet événement m’a fait monter les larmes aux yeux, parce que oui, c’est dur. Mais oui, on s’en remet. Chacune à son rythme, chacune à sa façon, et c’est en restant soudée avec ton MariChéri que tu t’en remettras bien plus vite. Fais d’ailleurs bien attention à lui, car les hommes ont tendance à ne pas extérioriser leur douleur. J’ai bien failli louper le coche avec le mien.

    Bref. Tout ça semble un peu désordonné, mais je jette mes pensées comme ça, comme elles viennent. J’espère que je ne suis pas trop maladroite, on ne se connait pas, du moins pas directement, je connais ton mari et tes beaux-frère/soeurs ;)
    Mais je veux juste te dire que moi j’aime bien ton blog, ce côté léger est plutôt réconfortant je trouve. Et ce texte, même empreint de douleur, était très agréable à lire.

    Je te souhaite, non, je VOUS souhaite beaucoup de courage, de bonheur, et d’enfants :)

  4. on va en mettre partout de la couleur, avec toi ! on ne pourra même plus enlever nos lunettes de soleil roses en forme de coeur tellement on sera ébloui !!!!!!!!!!!!!!!!!! mille baisers

  5. Je vais sur ton blog quotidiennement depuis longtemps depuis assez longtemps pour savoir que ces connasses ont tort, depuis assez longtemps pour savoir que tu n’as pas 11 ans, depuis assez longtemps pour savoir que tes dessins sont gais plein de vie et qu’ils m’ont font du bien, depuis assez longtemps pour apprécier chacun de tes avis/tes moments privés et précieux que tu as la gentillesse de partager avec nous…
    J’ai acheté ton « livre de mon bébé » pour un petit être qui comme toi malheureusement j’ai perdu il y a quelques mois… Mais je suis déjà maman alors tu vois j’ai droit à d’autres réfélexions en plus de celles que tu connais déjà « Oh vous avez déjà un petit garçon tellement mignon »… Bref des réflexions inutiles tout comme celles que tu entends, tout comme celles que tu as lu de ces connasses sur twitter…
    La méchanceté, la bêtise, malheureusement ça fait plus de mal que l’on souhaiterait.
    Je te souhaite le courage de continuer et déjà ce post prouve que tu as déjà commencé à relever la tête fort heureusement pour nous qui t’apprécions vraiment, ainsi que ton travail.
    Je te souhaite surtout que cette année 2013 t’apporte ce plus beau cadeau de la vie et que ce prochain noël soit le plus merveilleux.
    Je te souhaite

  6. aaah mon petit Chapi Chapo. Moi, je l’aime ton blog. J’aime la façon que tu as d’exprimer tes bonheurs et malheurs. Avance, continue, ressource-toi et pompe toute notre énergie. Je ne peux pas me mettre à ta place mais je compatis et je t’envoie 1000 Funky ondes. En tous cas, je suis vraiment contente d’avoir fait ta connaissance… et prépare toi : j’investie les terres normandes durablement dès le début mars :)

  7. Bien sur que j’en suis! et non, moi j’aime bien recevoir ma petite newsletter avec toutes les couleurs, et tout ce que tu vis. c’est comme un petit rayon de soleil, de couleurs, de joie…
    je suis très triste, j’en ai pleuré devant mon écran (on se connait meme pas IRL pourtant!) de ce que tu nous as livré, comme ça. Je suis de tout coeur avec toi, avec vous (je connais ton mari finalement ^^ ) , et je vous souhaite aussi un bien meilleur noel 2013. Je n’ai pas vécu de choses pareilles, mais je peux tout à fait imaginer ce que ça fait. Ne t’en fais pas, j’en suis sure, tu l’auras toi aussi ton bonheur.
    Mange, fais du vélo, ris, repeins ta cuisine, et envoie paitre toutes celles qui te disent qu’elles aiment pas ta vie : tu t’en fiches, tu les aimes pas, tu t’aime, tu aimes ton mari, tes amies, et c’est tout ce qui compte!

    Mélichou et moi on t’embrasse, on vous embrasse.

  8. J’en suis également. C’est un passage très difficile. Le deuil a été difficile et avec le temps j’y pense de moins en moins. Même si j’y pense encore. Avant tout pense à toi et si tu as besoin de couleurs pour dépasser cela tu as raison. de mon, côté, je me suis remis au yoga, à l’écriture, à aller a des expos, danser, à aller voir tous les films qui me donnent envie. Mais aussi respirer. En conclusion, vivre tout simplement. Et quand ce sera le moment à nouveau je le serai. Prend soin de toi et heureusement tu as le soutien de ton mari.
    bises.gwen

  9. Je crois que je n’ai que peu, ou pas je ne me rappelle plus, commenter tes posts/dessins/tout. Mais là je ne peux pas ne rien dire. Je te suis depuis le début sur skyblog, tombée par hasard sur ce chapeau péruvien. Tu m’auras définitivement fait passé par toutes les émotions. Là je pleure. Tu m’as touché comme rarement un billet me touche. Chaque fois que je vois un de tes messages publiés sur facebook, un sourire vient. Et s’il n’y en a pas et que j’ai besoin, je relis des anciens. Parce que c’est un chapeau péruvien qui protège du froid. Voilà, je voulais juste te montrer qu’il y a des gens qui n’écrivent pas forcément, mais qui te suivent quand même.
    Je ne vais pas te dire que je comprends ce que tu traverses et tout le blabla habituel parce que je ne suis jamais passée par les mêmes raisons que toi pour arriver dans mes bas. Mais tu m’as aidé à en sortir, alors si jamais, je serais là aussi. Je sortirai de l’ombre.

    Merci pour ce que tu fais, juste pour être toi. Merci à Eric pour te faire partager sa vie, et pour vos moments de vie partagés avec nous. Merci pour tout.

    Et t’es quand même un sacré chapeau péruvien ;)

  10. Oublie ces médisantes. Pense plutôt à ceux et celles qui viennent te lire régulièrement… 1er commentaire sur ton blog, je fais partie de ceux qui sous-marinent mais qui apprécient énormément ton blog, ta créativité.
    Je te souhaite plein de courage pour la suite, et que l’année 2013 soit mieux que 2012. Des bisous

  11. Je lis ton blog et tes dessins avec grand plaisir et des avis aussi négatifs ne devraient pas compter. Certaines critiques sont bonnes à prendre, j’en conviens, mais pas toutes, les critiques volontairement méchantes et surtout sans aucun fondements comme celles-là ne pèsent au final pas bien lourd face à toutes les personnes qui te lisent avec plaisir comme moi et tous ceux qui ont commenté ici. Je reconnais, ça fait mal, mais pas longtemps, j’espère !
    J’ai vécu aussi cet épisode douloureux de la perte d’un petit être, ça ne l’a pas été pour les mêmes raisons, mais ça n’est pas « banal », c’est un deuil à entreprendre, un échec certes. Ma meilleure amie a vécu ça aussi, à un stade beaucoup plus avancé (7mois), et tout ce que je peux dire c’est que la peine s’atténue avec le temps, mais jamais tu ne l’oublieras.
    Je te souhaite beaucoup de courage, d’amour, de joies et de nouveaux supers billets pour cette année 2013 !
    Bisous à vous deux.

  12. Je connais depuis peu ton blog, mais j adore ton style, ton écriture, tes dessins … Surtout ne t arrête pas en si bon chemin et laisse pavoiser ses petites idiotes inutiles. Tu es bien au dessus de tout ça. C est super d avoir de l or dans les mains et d’être si pertinente a chaque phrase que tu écris. C est admirable. Alors moi, je te décerne le plus bel arc-en-ciel qui existe au monde, mélangeons les couleurs, mangeons des barbes à papa, regardons les nuages se transformer et imaginons le sable chaud sous nos pieds. 1000 baisers et pensées.

  13. Chère Chapeau Péruvien,

    Voilà des années que je suis ton blog quotidiennement. C’est toujours un régal.

    Je t’en prie ne te laisse pas atteindre par des vilaines pies. Ce serait leur accorder trop d’attention.

    Je suis sincèrement désolée pour ce qui vous arrive ces derniers temps. Je suis de tout cœur avec vous.

    Lots of love, xoxo

  14. Moi j en suis , et j en serai toujours, je te suis , je te suivrai toujours et si je devais te retricoter tu sais bien que je ne changerai,pas une maille ! Alors repeignons tout en rose, le printemps va revenir, on va tous être happy….bisous de ta reum qui t aime, qui aime celui qui t aime et ceux qui t aiment

  15. Quoi? Tu ne sais pas encore que toutes celles que nous sommes à te suivre(drôle de tournure…) te suivrons encore demain, que tu dessines, écrives, ou te mettes à parler en sanscrit ?( j’avoue, là j’aurai un peu de mal mais bon…) C’est ton état d’esprit que l’on suit, pas simplement un visionnage d’images, donc grandis avec ton blog, comme tu l’as si bien dit, et tu verras que non seulement nous serons encore là mais que d’autres s’accrocheront aussi!
    Quant à l’autre »chose délicate », mes mots ne serviront à rien, seulement toutes mes pensées chaleureuses vont vers toi.

  16. Cela fait un moment que la blogosphère est assez insupportable. Ça critique à tout va, juste pour le plaisir de dire quelque chose et les propos deviennent très blessants. Pour moi tu es une artiste complète et je continuerai avec plaisir à te suivre même si tu ne dessines plus ou moins. J’adore ton style, tes photos, tes posts et les couleurs de ton blog. Pour moi c’est une bouffée de fraîcheur et de bonne humeur. Alors reste comme tu es! :)

  17. Les vipères et morues qui se sont permit de te juger, on les oublie, elles n’ont jamais existé. Malgré tout ce qui s’est effondré avec la perte de ce petit être qu’on aimait tous déjà, moi je suis partante pour la couleur et tout ce qui pourra redonner un sourire constant sans jamais une interruption, et le sentiment de se sentir bien aussi, parce que le sourire on peut l’avoir, sans qu’il soit intérieur, bref! On se sert les coudes, pour que tout aille mieux, et que la joie, la couleur, le bonheur soit de retour parmi tous! Tout ça pour dire.. J’EN SUIS !

    PS: Je t’aime mon amour de sœur

  18. j’en suis aussi ! Tu me fais rire et pleurer ! Si tu n’existais pas la vie serait bien triste voir ordinaire de chez ordinaire ! Ce que je ne comprends pas, c’est que des personnes regardent des blogs qui ne leur plaisent pas et perdent du temps à les critiquer !!! Cela souligne l’absurdité, la médiocrité de leurs vies ! C’est pas « pourrie » leurs vies, c’est le néant total…Peut-être la jalousie ? Tant de haine, de propos racistes circulent sur twitter que je m’interdis d’y aller. Soyons positifs avec toi, en couleurs avec toi, en harmonie avec toi, en avenir avec toi, en amour avec toi , sans oublier le prince Eric ! Avec tout mon amour, ma fidélité, mon enthousiasme, ta plus grande fan !!!!!

  19. « J’ai entendu à peu près tout. Que c’était rien, que c’était ordinaire, terriblement banal, bon signe, partie remise. Qu’il y avait bien plus grave. Que c’était la vie. Que la nature fait bien les choses. » : pour être passée par la même épreuve que toi, ces phrases me sont sorties par les trous de nez un bon moment… ça a beau être la stricte vérité, ça reste douloureux c’est sûr…

    Je voudrais te dire bien plus, mais malheureusement, il n’y a que le temps qui guérit ça (en tout cas, ça a été mon cas). J’attends un petit garçon pour dans 3 semaines, la preuve que la nature peut être vache, mais elle sait aussi se faire pardonner ne t’en fais pas :)

    En ce qui concerne ton blog, je n’ai même pas envie de commenter des pimbêches. Il est parfait comme il est, si certaines sont assez jalouses/connes/aveugles pour ne pas le voir et le critiquer, ce n’est pas toi qui perd quelque chose dans l’histoire ^^

    Bonne continuation et bonne soirée :)

  20. Bonjour,

    Il y a quelques années, j’ai passé un an au Havre dans le cadre de mes études et j’ai adoré la ville. A peine rentrée chez moi à la fin de l’année scolaire, je me suis mise à chercher des blogs tenus par des gens du Havre, et je suis notamment tombé sur Chapeau Péruvien que j’ai tout de suite apprécié.

    Et je ne trouve lui absolument rien de « pourri » ou « puéril », au contraire, je le trouve frais et coloré, créatif et joyeux. Et si je continue de suivre Chapeau Péruvien, c’est pour toutes ces raisons, et pour ma part je trouve que la vie de son auteur a l’air riche et épanouissante, quoi qu’en disent le pies qui jacasse sur Twitter.

    Je te souhaite donc de faire ce qui te plait, peu importe ce qu’en pense ou disent les autres, et je te souhaite également d’accomplir les projets qui te tiennent à coeur et de réaliser tes rêves. L’important n’est pas de plaire aux autres, mais d’être heureux et épanoui, c’est donc tout ce que je te souhaite !

    Cheer ip ! :)

  21. Bonjour Joli Chapeau Péruvien,
    je viens de lire ton dernier post…
    un grand merci à Annabelle PimpandPomme sans qui je ne te connaitrais pas ;)
    juste un ptit mot d’encouragement, les connasses en question n’en valent vraiment pas la peine, un blog est perso même si on le partage par la suite, et si on le lis c’est qu’on s’y retrouve on s’y reconnais. pour la perte du ptit etre cher, ça personne ne peut dire qque chose, du moins si on est pas passée par là, alors pleins de courage, il fait quand même parti de votre vie. mais ca c’est perso :/ en tout cas aprés avoir reçu mille et une couleur de la part de PimpandPomme, à mon tour je t’envoie un arc en ciel de belle choses.
    bises et merci de ce partage, c’est trés courageux!

  22. Il y aura toujours quelqu’un pour dire quelque chose … fis toi à tes lecteurs, à ceux qui t’entourent et à ton talent ;)

    Pleins pleins de bisous, la vie est belle quand on décide d’en profiter

  23. ce billet que je découvre seulement maintenant me fait de la peine…
    Lectrice régulière, je commente très (trop probablement) rarement mais là…
    Moi justement, ce que ces filles lui reprochent à ton blog, c’est pile ce que j’aime !
    Et quelque part, ne pas plaire à tout le monde, c’est plutôt rassurant (y’a des gens dont les goûts sont tels que leur plaire me ferait mal.. pas toi ?)
    Pour le reste, je ne te dirai rien et ne te donnerai aucun conseil… Je souhaite juste pour vous que la vie sera plus sympa dans les mois qui viennent, pour adoucir la peine que tu ressens aujourd’hui !
    Et je vous envoie une brouette pleine de bonnes ondes !

  24. Juste un petit message pour te dire que j’aime ton blog ! J’étais à l’IUT moi aussi (en SSC quand tu es rentré en 1ère année) et j’ai commencé à te suivre au fil des jours. Tes mésaventures en Espagne, tes coups de blues, de coeur. J’ai vu ton évolution en terme de dessin, d’écriture. J’aime vraiment ce que tu fais, tu m’as fait découvrir le smach book (que j’ai commandé auprès d’un pote américain ;)!), la littlebox que m’a bestfriends m’a offert à mon anniversaire, et dernièrement les photos polabox (affiché sur un joli fil dans mon salon). Bref tu me fais rêver, sourire.
    Continue à nous faire partager tes découvertes, et moi je veux revoir le petit chapeau péruvien et ses dessins et anecdotes ;)

    Une fan graphistequi te suit de loin, te croise de temps en temps à la gare de Rouen ou sur un mur Facebook ;).

    ps : ce weekend je vais faire les petits biscuits au fluff ^^!

  25. Un gros bisous et toutes mes plus belles pensées pour toi… Je te suit depuis le skyblog, tu as du talent n’en doutes jamais, la jalousie des autres nous fait souvent du mal mais à mon avis elles t’envient beaucoup trop, d’ou ces mechanceté… C’est tellement plus façiles de critiquer les autres plutot que de regarder dans sa propre vie… En tout cas je te suivrais toujours même si je suis une fan de l’ombre. Et je t’envoi de doux soleils pour mettre un peu de gaieté dans cette triste période !!
    Gros bisous petit chapeau et continue de nous donner un peu de douceur dans ce monde de brute !

  26. Il y a quand meme sur la terre de jolies grognasses qui critiquent beaucoup mais qui ne cherchent pas à savoir pourquoi malgré tout ce qu’elles trouvent nul, elles viennent encore voir ce qui s’y passe sur ce blog! Alors laisse les pour ce qu’elles sont!

    Moi j’ai fait une longue pause de blogo, et je reviens chez toi et je me dis que non, la vie ne t’a pas apporté que du bonheur pour cette fin 2012 mais je suis d’accord, je vais mettre la couleur chez toi, avec toi!

  27. J’en suis ! Moi aussi, envie de couleur, de sortir de la morosité ambiante, de l’environnement déprimant du boulot (note pour 2013 : changer de job). et il ne faut pas que tu te laisses abattre. je n’ai jamais commenté ici, je crois. et pourtant j’aime beaucoup ce blog. les dessins, le chapeau péruvien, le reste…

    plein de courage pour cette nouvelle année !

  28. Il y a une chose sur laquelle on ne pourra pas te critiquer: ton écriture! Je pense que tout ceux qui ont lu ont eu beaucoup d’émotion… Je suis de tout coeur avec vous dans ce dur moment mais ne laisse personne te désarmer Marie! Tu as une personnalité entière et ce n’est pas donné à tout le monde!
    Et depuis quand les autres ont un droit de regard sur ta vie? Non mais!

  29. Votre plume et vos mots sont colorés… Une belle leçon que vous nous donnez là.
    Une anonyme qui elle aussi lit sans jamais l’ouvrir mais qui serait déçue de ne plus vous lire (resterait que les rabats-joies pédants du web si tous les gens comme vous partaient…un cauchemar. Please stay !!)

  30. Oui et mille fois oui que j’en suis !!
    Et je veux aussi que chaque jour de ma vie soit une fête encore mieux que celle d’hier pleine de couleur, de rire et de gourmandise^^
    Alors après une semaine de réflexion et de gestion de mon planning après avoir lu ton post je craque et je dit oui.
    Pour en preuve je serais sur le havre le SAMEDI 09 FEVRIER pour passer une super journée avec vous mes copines et j’arriverais les bras remplis de meringues et de financiers mutli colore, rien que pour nous réchauffer le coeur et les papilles :-)
    Bisoux mon Chapeau Méré^^

  31. Que dire mise à part: Des putains de bisous par milliers!
    Nous, on t’aime et y’aura toujours des cons pour critiquer :)
    Je te souhaite une année 2013 qui déglingue et du bonheur en cascade!

  32. Les bons mots ne sont pas toujours faciles à trouver dans le malheur. Ils sont parfois maladroits, quand ils ne sont pas inexistant. Et pour 2012 moi aussi je dis que c’était une année très pourrie et bien triste. Alors je dis :@&!:/@?!… Aux cons et à vous deux je dis : JE VOUS AIME <3

  33. Je n’ai rien lu de ces connes!! et cela ne m’intéresse pas! ce qui compte c’est que lorsqu’on vient découvrir ton blog pour la première fois, on ressent une joie communicative et un amour immense de la vie! tu m’as fais rire et mon coeur s’est serré en lisant ton com! je sais très bien ce que tu ressens! trouve ta place, mais je ne doute aucunement que tu es sur la bonne voie! et les imbéciles il y en a partout!!! c’est de la jalousie!!!! pure et dure! Bisous

  34. je n’ai pas l’habitude d’écrire des commentaires sur ton blog, c’est même le premier mais, ce matin, toute embuée devant mon café, tu m’as touché et j’ai envie de te dire MERCI!!! Merci, parce que c’est vrai : on a besoin de soleils, de couleurs, de sourires et de rires! et donc j’en suis bien sûr!!!!

  35. Oh jolie! Je t’envoie des paillettes et des confettis multicolores histoire de faire de ce jour, un jour de fête. Et comme ça fait longtemps depuis ce fameux journal web d’ado… Mais au hasard d’un clic c’est toujours un plaisir de retrouver tes mots. Sois heureuse avant tout.

  36. Je lis ton blog occasionnellement. Je n’ai jamais commenté mais là, je me dis que ça vaut le coup. Je te souhaite plein de bonnes choses et surtout n’écoute pas les mauvaises langues.

  37. Merci les chapeaunautes pour ces commentaires si touchants. Il ne s’agit pas de faire un bilan mais la lecture de ces messages montre tout simplement qu’il y a plus de gens biens que de gros c… C’est aussi bête que ça. Et vous en êtes (des gens biens :)) Alors soleil et optimiste au programme. Il y en aura tout plein ici. Des milliers de bisous <3

  38. J’en suis.
    Pas lu tous les coms’ d’au dessus, mais quand même envie de laisser un petit mot.

    Laissons piailler les envieux ; se faire cracher dessus est une des rançons du succès sur Internet. C’est un peu amer, mais en fait c’est un indicateur plutôt fiable.

    Désolé d’apprendre le malheur qui t’a frappée. On se connait lointainement de l’IUT (et Eric aussi, d’ailleurs :D) et j’essaie de me tenir au courant de loin en loin. On est malheureusement à l’âge ou la réalité nous rattrape et avec elle un bon gros lot de chagrins. Heureusement qu’on est pas seuls sur le bateau, et qu’on peut se serrer les coudes dans l’adversité.

    Longue vie à vous deux. Longue vie à Chapeau Péruvien.
    Bien que dans un genre assez différent, tu fais partie de celles qui m’ont donné la foi pour me lancer, il y a 6 ans maintenant.

    Cultivons nos petits coins de web et laissons les connasses cracher leur venin. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts.

    St Epondyle

  39. Je viens de lire ton texte. J’imagine ta souffrance, celle d’Eric et celle de toute ta famille et je compatis véritablement. Quant à ton blog, je l’ai aimé dès que je l’ai vu, j’y ai toujours vu de la gaieté et de la couleur qui peuvent parfois manquer cruellement comme tu en as fait l’expérience. Cela dit, je suis rassurée, nous sommes plus d’un ici à te dire qu’on t’aime et c’est ça le plus important!! Plein de bisous de réconfort!!

  40. Salut Marie,

    Je crois que j’aurai plaisir à lire d’autres choses, différentes… C’est un processus naturel, ton blog, ta façon dessiner, les sujets abordés ont déjà tellement changé depuis quelques années.
    J’imagine que ces dernières semaines ont accéléré ce processus, et de la manière la plus douloureuse qui soit : autant d’injustice d’un coup, c’est révoltant, c’est trop violent. Ca laisse KO, le monde continue de tourner, mais plus pareil, moins rond qu’avant, plus rapide aussi.
    Vous avez, Eric et toi, tout ce qu’il faut pour passer cette épreuve. Je n’ai aucun doute là-dessus : la question n’est pas de savoir si un futur billet de ce blog me donnera raison, mais quand il sera publié.

    J’ai mis plus d’une heure à écrire ces lignes, ou à essayer de digérer les tiennes, je ne sais pas. Tant pis, je dormirai une autre fois.

    Toute mon amitié à vous deux,
    Guillaume

  41. Ma petite marie!tu me fait pleuré (encore) depuis un bout de temps ou je regarde tes dessin,je t’ai vu etre seule,te faire lacher par des mec,puis trouver ta perle,quitter ta maison,te marier,car je vois tout tes billet,j’adore tes conseille oui, je suis avec toi dans ta vie,mais la je croit que je n’aurais pas vu plus triste,.. on a les meme gouts (ou presque), tu est coloré et joyeuse (comme moi), on a le meme age (et pas la meme vie), ton guide sur barcelonne va bien me servir quand je vais y aller en mars,car je suis jalouse de l’amour que tu a enfin trouver le bien,le parfait , (alors que moi je suis dans une galere de fille trop amoureuse), ta soeur et folle de chevaux, ta mere tricote comme une folle,,bref je connait tout de toi ou presque,ma petite marie je regarderai toujours ton blog,quand je vais ou tu habite je pense a toi,et pasque entre normande on se sert les coude!!
    Bisous ma marie plein de courage!!

  42. Bonsoir, Je viens de temps à autre faire un p’tit tour par ici parce que je connais maman Kate… depuis… ouh… l’adolescence (c’est pas hier !). Je ne laisse jamais de message mais cette fois je suis tellement touchée que je ne peux faire autrement. Effectivement, aucune parole ne pourra effacer votre tristesse. Cependant, un peu de réconfort ne peut que faire du bien.
    Autant j’ai plaisir à me ballader de blog en blog, autant je ne suis absolument pas attirée par Facebook (où beaucoup inventent leur vie) et par Twitter qui semble être un défouloir pour toutes les mauvaises langues en tous genres. Je crois qu’il vaut mieux fuir ces modes de communication qui ne sont là que pour drainer du négatif et surtout ne pas être blessé(e) par des critiques aussi inutiles que méchantes.
    Votre blog est plein de joie de vivre. Même si la vie n’est pas toujours rose, car chacun passe par des moments difficiles et douloureux, il faut profiter de toutes les petites choses agréables qu’elle nous apporte. Je vous souhaite donc le meilleur pour votre proche avenir et prenez soin de vous surtout (ce message s’adresse à vous et à votre mari bien entendu car il a besoin de soutien lui aussi).
    Je vous envoie une explosion de couleurs… celle-ci ne fait pas mal.

  43. ma petite Marie , il est vrai que je navigue plus souvent chez la Kate que chez toi, c’est ta maman qui parlait de toi sur son blog, alors je suis venue voir et je ne suis pas déçue.
    tes dessins , je les trouve sympas, je me dis qu’un jour ils seront sur une BD ou sur des publicités, ta façon de tenir un blog aussi c’est sympa, ton mariage , j’y ai participé indirectement ( la couverture ) et avec beaucoup de plaisir
    et c’est avec autant de plaisir que je participerai à la layette quand ce sera le moment.
    Ce que tu as vécu est très douloureux, et je suis désolée pour toi , mais tu ne manques pas de courage , je t’embrasse
    jojo

  44. Petit chapeau péruvien tout chou, j’ai cru que tu n’avais pas publié depuis quelques temps alors qu’en fait c’est moi qui ai loupé des épisodes.
    Ces filles qui tweet et retweet pour dire du mal, c’est nul, c’est bas, moi j’aime bien ton blog. Je le lis depuis maintenant 2 ans (je crois) et j’aime bien. On te suit un peu comme on suit une amie, une copine, une voisine. On sent que tu es vraie.
    Ta mari est plus vieux que toi ?! et alors tu l’aime, il t’aime, il te rend heureuse … Ou est le problème … ( A mon avis elles doivent se faire draguer que par des tout moche tout nul et elles sont troooop jalouuuuuses !!)
    Tu écris pour te soulager, parce que tu as envie, nous on lis parce qu’on aime te lire, si on aime pas ce que tu écris on passe son chemin, il ya aps besoin d’être méchante…
    Je te souhaite tout pleins de courage !! Je t’envoie tout pleins d’amour et de bisous colorés !!!! Continue de nous faire vivre une partie de ton quotidien, on adoooore :)

  45. je découvre cet article seulement maintenant et je ne sais pas quoi écrire. juste que si j’avais le pouvoir de t’enlever la souffrance que tu as ressentis lorsque ton bout de toi est parti je le ferais . Ma mère a aussi perdu des bébés avant et après moi et je pense toujours que j’aurais pu avoir au moins 2 frères . Le vide fait mal et le temps te permettras d’accepter. Pour les poufs du web bof ce sont des poufs bien cachées derrière leur écran et qui pisseraient dans leur froc si tu étais en face d’elles.
    bon je vais voir si tu as fais le pinterest !

  46. Un premier com (bouhhhh honte à moi) je connais ton blog depuis quasiment le début (re-honte à moi) et en revenant sur la toile je retombe dessus (oh joie :)) et là je relit je re-feuillette histoire de me remettre à jour de tout ce que j’ai pu louper. Une conclusion toujours fan de ton travail, de ton re-nouveau blog…ect ect…mais cet article…je ne pouvais pas « partir » sans laisser ma trace…un seul petit mot…c’est con heim mais j’ai juste envie de te mettre ça <3 en x1000 même. Je ne te connais pas certes IRL mais ce petit <3 tu le mérite juste avec ton ptit bout et ton mari voilouuuuuu.
    VIVE CHAPEAU PERUVIEN :D et encore <3<3<3 :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s